Définitions

Type de lignes :

Ligne analogique : Ligne classique de France Télécom ; seulement un appel simultané.
Ligne numérique : ligne permettant d’avoir plusieurs appels simultanés, ainsi qu’une qualité d’écoute supérieure.
T0 : 2 appels simultanés
T2 : 30 appels simultanés
½ T2 : 15 appels simultanés
Canal : représente un appel simultané.
15 canaux : 15 appels simultanés, soit ½ T2.
Accès de Base : Sur une ligne numérique, ce qui équivaut à un TO.
SDSL : équivaut à l’ADSL mais avec un débit supérieur. Le flux montant équivaut au flux descendant.
ADSL (Assymetric Digital Subscriber Line) : L’une des technologies DSL conçues pour fournir des services numériques à haut débit. En se fondant sur la capacité de transmission non utilisée dans les câbles de cuivre existants, l’ADSL permet d’offrir des accès aux services Internet et Multimédia à des vitesses de 2 à 30 Mbit/s vers l’abonné (soit 70 fois le débit du RNIS) et de 800kb/s en retour vers le serveur.
Débit montant : la quantité de data envoyée depuis l’utilisateur (pc ou téléphone IP).
Débit descendant : équivaut à la quantité de data reçue par l’utilisateur (pc ou téléphone IP).
Bande passante (Bandwidth) : Elle exprime le débit disponible en bits/sec (quantité d’informations) sur un support de transmission.
Portabilité : Possibilité pour l’abonné de conserver son numéro actuel en cas de changement de fournisseur ; (dégroupage partiel, dégroupage total et centrex IP).
Portabilité du numéro : Complément de service qui permet à un utilisateur de déplacer un terminal d’une prise à une autre au sein d’un même accès de base, pendant la phase active de la communication, ou, dans les mêmes conditions, de transférer la communication d’un terminal à un autre.

Matériel Informatique :

Baie : contient tous les équipements télécoms (boîte de rangement).
Hub ou switch : toutes les prises informatiques sont reliées au HUB.
Routeur : C’est le lien entre la ligne analogique ADSL et le HUB (parc) informatique.
Routeurs : Équipements d’interconnexion entre réseaux informatiques, là où se fondent l’informatique, Internet et la téléphonie destinés aux réseaux locaux des entreprises et aux fournisseurs d’accès Internet.
PABX : tous les téléphones sont reliés au PABX. Il gère les appels entrants/sortants ainsi que les transferts. Auto Com : auto commutateur, ce qui permet de rediriger les appels. C’est un boîtier. Private Automatic Branch Exchange pour Autocommutateur privé qui canalise les communications au sein d’une entreprise ou d’une Administration.
IPBX : c’est la voix sur IP.
Standard analogique : ancien standard, il faut donc proposer au client de le numérisé car c’est plus économique pour lui.

Termes essentiels :

Courtier : ni opérateur, ni fournisseur… le courtier est celui qui cherche le meilleur prix pour le client.
Intégrateur : il effectue l’installation de standards, les consommations ainsi que la maintenance.
Opérateur alternatif : il prend en compte que les consommations.
Opérateur virtuel mobile : il se sert d’un réseau, pour fournir les accès.
Crédit temps : facturation à la seconde.
Coût de connexion : facturation par connexion.
Dégroupage : Séparation en plusieurs lots de prestations de télécommunication traditionnellement regroupées en un lot unique, de façon à pouvoir les confier éventuellement à des opérateurs de télécommunication différents.
Ainsi, les nouveaux opérateurs raccordent leur réseau directement aux liaisons cuivre de l’abonné sans passer par le répartiteur. Le dégroupage permet aux nouveaux opérateurs de se libérer de leur dépendance par rapport aux opérateurs historiques, propriétaires des infrastructures du réseau public.
Dégroupage partiel : reprise des consommations téléphoniques.
Dégroupage total : reprise des abonnements France Télécom, ainsi que les consommations.
Transmission de données : Télécommunication dans laquelle les informations transmises sont représentées par des données provenant de où destinées à un système informatique.